circuit-voyage

Le voyage en Laponie suédoise

Malgré les températures glaciales, on n’a pas froid. L’étalon noirâtre qu’on nous a donné l’a donné à monter, frémit et se transmet son énergie et son envie de courir. C’est un long fil électrique qui parcourt les veines, se donne de légères mais intenses poussées d’adrénaline et nous fait sentir fortement vivant. On glisse un gant, malgré les mains gelées, pour caresser son cou musclé mais doux : on plonge les doigts dans sa fourrure épaisse et brillante, on la sens chaude et douce, lisse comme du velours fin.

On aime les chevaux, on les a toujours aimés depuis le jour où on s’est rencontrés, il y a maintenant de nombreuses années. La vie l’a fait faire de longs et pénibles voyages, mais à la fin, après mille allers et retours, elle nous a toujours ramené à eux. Ce sont des créatures merveilleuses, généreuses, fortes et délicates à la fois, capables d’entendre et d’écouter les humeurs et d’en prendre soin : elles ressentent notre peur, notre tristesse, notre euphorie et notre bonheur.

Chaque émotion qu’on éprouve pour eux est claire, transparente, comme s’ils la vivaient eux-mêmes.

Voyage en Laponie suédoise

Le voyage en Laponie suédoise se termine aujourd’hui par une promenade à cheval dans les forêts enneigées. Autour de nous, le monde est assourdi et la neige recouvre tout d’un doux manteau blanc.

On ne peut pas voir le chemin, à cause de la neige profonde, mais on se sent calme ; l’étalon marche en toute sécurité, il connaît chaque centimètre de cette forêt qui est la maison et on lui fait simplement confiance.

La promenade dure environ deux heures et demie, zigzaguant entre les arbres, montant et descendant des collines rondes : on essaie d’imprimer chaque image dans l’esprit, de remplir les yeux de tout cela parce qu’on sait qu’on aura besoin de se souvenir de chaque moment lorsque ce soir le train nous ramènera à Stockholm et demain le vol pour la rentrée.

On s’arrête pour observer les empreintes d’un élan qui est passé par ici il y a probablement peu de temps, mais malheureusement on ne peut pas voir le puissant animal.

On arrive au bord d’une rivière gelée, il y a une cabane en bois avec une cheminée au milieu. On attache les chevaux aux arbres, ils restent tranquilles sous la neige qui tombe drue, on nous donne une cruche et se demande de descendre à la rivière chercher de l’eau pour faire du thé et du café.

On nous allume le feu et on se pelotonne sur les bancs pour profiter de la chaleur des flammes. On sirote le thé chaud accompagné d’une tranche de gâteau qu’on nous a préparé de ses propres mains spécialement pour nous. Où que vous alliez en Laponie suédoise, les gens vous offrent quelque chose de chaud et un gâteau fait maison.

Puis le retour, le silence, l’atmosphère imprégnée d’une sorte de légère mélancolie. Un autre voyage touche à sa fin. Ici, dans le Grand Nord, le temps change en un clin d’œil et, alors qu’on pense être arrivés au bout, la Laponie nous dit au revoir de la meilleure façon qui soit : au-dessus de nous, le ciel s’ouvre, les nuages qui le couvraient auparavant font place au soleil au ras de l’horizon et à un ciel qui se colore de mille nuances de bleu, de rose, de jaune et d’orange.

Ce furent des jours vécus intensément, la Laponie nous a offert les aurores boréales, la promenade en traîneau à chiens, les ateliers photo et les couchers de soleil spectaculaires mais pour moi, sans l’ombre d’un doute, avec cette randonnée à cheval dans la forêt, aujourd’hui la Laponie nous a offert le plus beau des cadeaux.

Quelques informations pratiques

Si c’est la première fois que vous montez à cheval, l’expérience vous enchantera. Les chevaux sont des animaux doux et il suffit de plonger son regard dans leurs grands yeux profonds et dociles pour s’en rendre compte. Vous ne devez pas avoir peur de faire de l’équitation. Le maître est une personne très expérimentée qui saura choisir le cheval le plus approprié pour vous. Du rapide au placide et sage, les étalons sont adaptés à ceux qui montent à cheval pour la première fois. De plus, le maître saura répondre à tous vos besoins, une capacité due au fait qu’il a derrière lui une vie passée avec les chevaux, donc il les connaît parfaitement.

Les chevaux de horseadventures.se sont également très bien gardés, dans de grands enclos construits sous des arbres, ils vivent libres dans leur environnement, nourris, paisibles et tranquilles car ils ne sont pas stressés par la vie en intérieur, par exemple dans un box. En outre, les chevaux sont des animaux de troupeau et, en tant que tels, ils ont tendance à suivre le cheval qui les précède, donc même si vous ne savez pas comment utiliser les rênes, il n’y a aucun problème (bien qu’avant de partir, on vous expliquera soigneusement tout). En bref, la promenade est vraiment magnifique, pendant laquelle il suffit de libérer son esprit de toute pensée et de se détendre en observant les vues imprenables de la forêt. Il s’agira de deux heures consacrées à une seule chose : vivre intensément le moment présent.

Pour l’habillement, portez simplement une veste épaisse, un pantalon de ski suffisamment souple pour rester confortable et chaud. S’il ne fait pas trop froid, les jeans sont parfaits. Vos mains et vos pieds sont les parties de votre corps auxquelles vous devez prêter le plus d’attention. Il est donc préférable de porter au moins deux paires de chaussettes épaisses et des gants. Au départ, pour votre sécurité, on vous donnera une Kap à porter, mais ne vous inquiétez pas, vous n’en aurez pas besoin, c’est simplement une précaution juste et intelligente.

Quitter la version mobile